Dansomanie : critiques
www.dansomanie.net / www.forum-dansomanie.net

 

Retrouvez ici les critiques des spectacles chorégraphiques vivants et enregistrés vus par les correspondants de Dansomanie en France et à l'étranger.

Nota : les dates indiqués sont celles des représentations auxquelles nos correspondants ont assisté.


         

Opéra National de Bordeaux

29 septembre 2017 : La Vie parisienne (J. Offenbach) au Grand Théâtre de Bordeaux

Cette année, la LGV met la capitale à seulement deux heures de Bordeaux. Dans le cadre de la saison culturelle «Paysages Bordeaux 2017» et du festival «Gare à l’Opéra», l’Opéra National de Bordeaux a choisi de programmer La Vie Parisienne pour célébrer ce rapprochement. On pourrait parler de la superbe Gabrielle d’Anne-Catherine Gillet, de l’humour de la mise en scène de Vincent Huguet, ou encore vanter la direction de Marc Minkowski, mais c’est ici la place du ballet qui nous intéresse, car le chorégraphe Kader Attou a été convié à la fête...

Lire la suite

 


Cinéma : Walk with me, un film de Lisa Ohlin

26 juillet 2017: Walk with me, la ballerine et le vétéran, un film de Lisa Ohlin

Sorti il y a un an sur les écrans danois sous le titre De StandhafteLe Dur à cuire»), le film de la réalisatrice américano-suédoise Lisa Ohlin arrive, en cet été 2017 sous sa dénomination anglaise, Walk with me, mais privé, doublage oblige, de la voix de Benedict Cumberbatch, le célèbre acteur britannique, qui officiait en tant que narrateur «off». Il reste tout de même Alban Lehndorf, ancien soliste du Ballet Royal du Danemark, passé depuis à l'American Ballet Theatre de New York...

Lire la suite

 


Ballets de Monte-Carlo

19 juillet 2017 : Massâcre (J. Verbruggen) / Memento Mori (S.L. Cherkaoui) à l'Opéra Garnier

Après Marie Chouinard et Natalia Horecna en avril dernier, c'est au tour, parité oblige, de deux chorégraphes masculins d'offrir aux Ballets de Monte-Carlo deux nouvelles créations. Jeroen Verbruggen et Sidi Larbi Cherkaoui sont au demeurant des «habitués» de la maison, le premier ayant derrière lui une carrière de danseur au sein de la troupe, et le second signant, avec Memento Mori, sa troisième pièce destinée à la compagnie de Jean-Christophe Maillot...

Lire la suite

 


Ballet du Capitole de Toulouse

04 juillet 2017 : Soirée Fokine / Preljocaj à la Halle aux grains

Rassembler dans le même programme Chopiniana, autrement nommé Les Sylphides, quintessence du ballet blanc, dernière réminiscence du romantisme, et une des pièces les plus radicales d'Angelin Preljocaj ne peut que paraître incongru de prime abord. En réalité cela répond à une contrainte on ne peut plus pratique. Toujours soucieux de faire danser régulièrement tous ses danseurs, Kader Belarbi a puisé dans le répertoire de la compagnie le ballet de Fokine mobilisant le corps de ballet féminin tandis que les danseurs masculins s'appropriaient le MC 14/22 dansé naguère par l'Opéra de Paris...

Lire la suite

 


Ballet de l'Opéra National de Bordeaux

03 juillet 2017 : Roméo et Juliette (Charles Jude) au Grand Théâtre de Bordeaux

Ce Roméo et Juliette est un bel exemple de son apport. Monté en mars 2009, il répond, en treize tableaux, à toutes les attentes d’une compagnie aguerrie en couplant exigence technique et narration aboutie. La structure de ce ballet parvient à rendre compte de la subtile progression dramatique de l’œuvre shakespearienne en alternant brusquement comédie et tragédie. Les premiers actes, où s’exposent tous les enjeux, sont lumineux et ont d’avantage trait à l’arlequinade ou au marivaudage qu’à la tragédie...

Lire la suite

 


Académie Princesse Grace, Monaco : « Études »

24 juin 2017 : Gala de fin d'études de l'Académie Princesse Grace de Monaco

Le gala annuel de l'Académie, qui se tient dans la – très fastueuse – salle Garnier du Casino de Monaco, donne naturellement à voir l'excellence de la formation qui y est dispensée – la qualité de mouvement, la polyvalence classique / contemporain, ainsi que la maturité artistique des élèves, en sont peut-être les signes extérieurs les plus prégnants. Il sait néanmoins aussi se démarquer des spectacles d'école plus traditionnels. Les deux volets du gala de cette année – des pas de deux de la première partie à la version modernisée d'Études en seconde partie – laissent ainsi largement la place à la création chorégraphique contemporaine...

Lire la suite

 


Théâtre National de Chaillot / Malandain Ballet Biarritz

10 mai 2017 : Noé, de Thierry Malandain, au Théâtre de Chaillot (Paris)

En ce mois de mai 2017, le Théâtre de Chaillot met à l’affiche le dernier ouvrage de Thierry Malandain, Noé. Le directeur du Ballet Biarritz et sa troupe sont des habitués des lieux et font régulièrement escale à la Salle Jean Vilar. Il ne s’agit pas là d’une création stricto sensu, la «vraie» première ayant eu lieu à San Sebastián, au Pays basque espagnol, mais c’est la première fois que la pièce, inspirée par la figure du patriarche biblique, est présentée en France...

Lire la suite

 


Ballets de Monte-Carlo

30 avril 2017 : Cy Twombly Somehow (M. Chouinard) / But behind the bridge (N. Horecna) au Grimaldi Forum de Monaco

A l’affiche des Ballets de Monte-Carlo en ce week-end prolongé du premier mai 2017, deux créations, de deux femmes, à qui Jean-Christophe Maillot a confié les rênes de sa compagnie en ce printemps pluvieux. Marie Chouinard et Natalia Horecna ont des parcours très différents. La Québécoise est une chorégraphe expérimentée et reconnue, qui possède sa propre compagnie depuis près de dix-sept ans. La Slovaque, de son côté, peut se prévaloir d’une solide carrière de danseuse, entamée chez John Neumeier...

Lire la suite

 


Ballet du Capitole de Toulouse

20 & 23 avril 2017 : Don Quichotte (Kader Belarbi) au Théâtre du Capitole - Adieux de María Gutiérrez

En regardant María Gutiérrez virevolter à travers la scène du Capitole le public était pris d'un doute. Alors que cette merveilleuse danseuse avait pris soin d’annoncer que cette nouvelle production de Don Quichotte serait son dernier spectacle, que cette Kitri serait son dernier rôle, jamais elle n’avait paru aussi rayonnante sur la scène, aussi maîtresse de son art. Pendant qu'elle se jouait souverainement et avec malice d'un rôle presque constamment en scène, qui allie intimement les dons de comédienne et les exigences techniques les plus ardues, le spectateur était médusé. Pouvait-elle vraiment arrêter la danse...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

09 avril 2017 : Gala de clôture du Festival international de ballet du Mariinsky

La soirée débutait par une création d'un danseur de la compagnie, Anton Pimonov, intitulée étrangement «Кот на дереве» («Le chat sur l'arbre»). Aucune note d'intention n'est venu précisé le sens de ce titre. La musique de l'ouvrage était quand à elle signée Nico Muhly, habituel comparse de Benjamin Millepied. Malheureusement, la chorégraphie d'Anton Pimonov était elle aussi une parodie (involontaire, évidemment) maladroite des pièces de Benjamin Millepied...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

08 avril 2017 : Joyaux (G. Balanchine) au  Mariinsky

Tout comme le Bolchoï, le Mariinsky possède Joyaux à son répertoire - depuis 1999 déjà. Cette chorégraphie célèbre, dont la troisième partie constitue, aux dires de son auteur, un hommage à l'école impériale russe (future école Vaganova), dont Mr. B était lui-même issu. Repris dans le cadre du XVIIème Festival du Mariinsky, Joyaux valait, en ce 8 avril 2017, surtout par l'exceptionnelle prestation de Sofia Ivanova-Skoblikova. Si nous avions déjà eu l'occasion de souligner les mérites de cette magnifique artiste dans les rôles secondaires de Paquita, la veille au soir, c'est elle qui occupait le devant de la scène dans Rubis...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

07 avril 2017 : Don Quichotte (A. Gorsky) au  Mariinsky

Le 7 avril dernier, c'était Don Quichotte qui figurait à l'affiche du théâtre historique. La production du Mariinsky de cette espagnolade qui ne relève que du pur divertissement est sans doute, parmi celles figurant au répertoire des grandes compagnies internationales, la plus soignée, la moins vulgaire, et à tout prendre, la plus convaincante. On peut, sans exagération, la qualifier de version "princeps", notamment en raison du très beau second acte (scène du rêve de Don Quichotte)...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

05 avril 2017 : Le Lac des cygnes (A. Miroshnichenko) par le Ballet de l'Opéra de Perm

En 2016, le festival du Mariinsky avait accueilli pour la première fois, dans le cadre de son festival annuel, le ballet de Perm. Rappelons que les deux théâtres, celui du Mariinsky et celui de Perm, entretiennent des relations de longue date et ont une certaine proximité d'école. C'est à Perm, en effet, que les artistes du Kirov s'étaient réfugiés durant le siège de Léningrad, de 1941 à 1944. L'école de Perm a, dans ces circonstances, été fondée par des professeurs de l'école de Léningrad et lui doit en partie sa réputation et son style. Depuis, les échanges n'ont jamais cessé...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

02 avril 2017 : La Bayadère (Marius Petipa / Vladimir Ponomarev) au  Mariinsky

Voir ou revoir La Bayadère en terre natale - elle fut créée en 1877 au Théâtre Bolchoï Kamenny de Saint-Pétersbourg mais émigra dès 1886 au Mariinsky, qu'elle ne quitta plus dès lors - est toujours une expérience émouvante et impressionnante. L'ouvrage - notamment le célèbre Acte des ombres - et le théâtre au décor vert amande semblent si intimement liés qu'on a peine à imaginer l'un sans l'autre. Aussi belle qu'elle soit, une représentation de La Bayadère sur une autre scène ne dégage pas tout à fait la même magie...

Lire la suite

 


Ballet de l'Opéra National de Bordeaux

02 avril 2017 : Quatre tendances (6) au Grand Théâtre de Bordeaux

Lorsque Charles Jude conçut la programmation de cette saison, sans doute n'imaginait-il pas à quel point les titres des œuvres proposées en ce printemps résonneraient de manière aussi grinçante. En voyant affiché au grand théâtre La Danse peut-elle résister? ou bien Sur la grève, le public alerté n'a pas manqué de faire le rapprochement avec la situation actuelle du Ballet de Bordeaux. Annonces publiques, pétitions, mobilisation des réseaux sociaux, distributions de tracts, préavis de grève puis annulation de la première, sans oublier la suspension temporaire de Charles Jude lui-même, ont orienté les regards vers les graves menaces qui obscurcissent l'avenir de la compagnie...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

01 avril 2017 : Roméo et Juliette au Mariinsky (Saint-Pétersbourg)

Roméo et Juliette est l’un des ouvrages les plus intimement associés à l’histoire du Kirov, aujourd’hui redevenu Mariinsky. Et pourtant, la célèbre institution pétersbourgeoise avait, en 1936, refusé la partition que lui présenta Serge Prokofiev. Elle fut créée en version de concert dans la salle Beethoven du Bolchoï de Moscou, mais la vraie «première» du ballet eu lieu le 30 décembre 1938 à Brno, dans l’actuelle République tchèque, avec une chorégraphie réalisée par Ivo Váňa Psota, ancien danseur des Ballets Russes de Monte-Carlo...

Lire la suite

 


XVII Festival International de Ballet du Mariinsky

31 mars & 06 avril 2017 : Paquita (Y. Smekalov) au Mariinsky

Conformément à la tradition, le XVIIe festival du Mariinsky s'est ouvert sur une grande première. Après la recréation du Cavalier de bronze, qui avait marqué le festival 2016 de son faste quelque peu monumental, c'est à nouveau à Youri Smekalov que la direction du Mariinsky a souhaité confier – dans un registre résolument différent - une nouvelle production, en trois actes, de Paquita. Un certain mystère l'entourait jusqu'à ce que le chorégraphe annonce la couleur, quelques jours avant l'ouverture du festival...

Lire la suite

 


Le Ballet national de Norvège au Théâtre des Champs-Élysées

29 mars 2017 : A Swan Lake (Alexander Ekman) au Théâtre des Champs-Elysées

C'est peu de dire qu'Alexander Ekman, chorégraphe suédois issu de la toujours passionnante mouvance NDT, était attendu à Paris. L'annonce récente de la collaboration avec l'Opéra de Paris du chorégraphe-que-toutes-les-compagnies-s'arrachent, déjà consacré «petit génie» par une presse à l'hyperbole (trop) facile, avait fini d'aiguiser les curiosités d'un public local toujours avide de surprise et de nouveauté. A vrai dire, on partageait nous-même cette attente : l'homme a un talent certain et ses pièces courtes créées pour le NDT, telles Maybe Two, Left Right, Left Right ou Cacti, étaient formidables d'inventivité...

Lire la suite

 


Ballet du Capitole de Toulouse

08 mars 2017 : soirée Dawson / Forsythe / Godani à la Halle aux Grains

Ce programme rassemble trois ballets de la même période, leurs créations respectives s'étendant de 1996 à 2009. Les trois chorégraphes convoqués appartiennent à la même filiation artistique, William Forsythe faisant figure en l'occurrence de grand maitre vis-à-vis de ses congénères, le Britannique David Dawson et l'Italien Jacopo Godani. Ces derniers ont collaboré avec Forsythe au sein du Ballet de Francfort, en tant que danseurs solistes, puis en tant que chorégraphes. Godani a même succédé tout récemment à Forsythe a la tête de la Forsythe Company, qui a, depuis lors, pris le nom de Dresden Frankfurt Dance Company...

Lire la suite

 


Le Ballet de l'Opéra de Rome au Théâtre des Champs-Élysées

13 janvier 2017 : La Chauve-Souris (Roland Petit) au Théâtre des Champs-Elysées

La Chauve-souris de Roland Petit a été créée le 2 juin 1979 à l'Opéra Garnier de Monte-Carlo, avec une distribution qui réunissait alors, dans les trois rôles principaux, Zizi Jeanmaire (Bella), Denys Ganio (Johann) et Luigi Bonino (Ulrich). A peine six mois après les premières représentations sur la Côte d'Azur, l'ouvrage a été mis à l'affiche, avec la même distribution, du Théâtre des Champs-Elysées. La création fut filmée et diffusée à la télévision...

Lire la suite

 


Ballets de Monte-Carlo

28 & 29 décembre 2016 : La Belle (version remaniée, Jean-Christophe Maillot)

Oubliez La Belle au bois dormant que vous croyez connaître. Oubliez Grimm. Oubliez «le ballet des ballets» cher à Rudolf Noureev et toutes les Belle que nous a livrées la tradition chorégraphique inaugurée par Marius Petipa. Oubliez, par-dessus-tout peut-être, l'imaginaire à l'eau de rose transmis par le film de Walt Disney qui a bercé notre enfance. La Belle sans bois dormant de Jean-Christophe Maillot n'a, a contrario, rien d'une naïve féerie...

Lire la suite

 


Ballet National de Bordeaux

27 décembre 2016 : Coppélia (Charles Jude) au Grand Théâtre de Bordeaux

Coppélia, à l'affiche en ce mois de décembre, est justement un de ces ballets que l'Opéra de Bordeaux est l'un des rares en France à pouvoir produire. Il mobilise 33 danseurs sur scène, soit la presque totalité de la compagnie, et fait alterner trois distributions dans les rôles solistes pour une longue série de représentations. Souvent repris, in situ ou en tournée, son succès ne se dément pas, son esprit de comédie musicale, son atmosphère festive, son pittoresque en faisant un divertissement idéal pour petits et grands...

Lire la suite

 


Stuttgarter Ballett

26 décembre 2016 : Don Quijote (Maximiliano Guerra) au Ballet de Stuttgart

Et Marius Petipa dans tout ça? Le seul nom de chorégraphe apparaissant dans la distribution de ce Don Quichotte de Stuttgart est celui de Maximiliano Guerra, danseur argentin passé au moins comme invité dans les plus grandes compagnies du monde. Créée en 2000, reprise en 2012 dans une version modifiée, sa version de Don Quichotte est pourtant très loin d’être une version originale, et c’est souvent jusque dans des détails d’attitude qu’elle se conforme aux versions les plus classiques issues de Petipa et de Gorsky : pourquoi ne pas le mentionner?...

Lire la suite

 


Théâtre National de Chaillot

20 décembre 2016 : Roméo et Juliette d'Angelin Preljocaj, au Théâtre de Chaillot (Paris)

Point d'orgue de la première partie de saison, le Théâtre de Chaillot programme la reprise, vingt-cinq ans après sa création, du Roméo et Juliette d'Angelin Preljocaj. Première création d'envergure du chorégraphe, à l'initiative alors du Ballet de l'Opéra de Lyon, cette pièce est présentée par les vingt-quatre danseurs du Ballet Preljocaj dans une version revisitée. Le principal changement visuel réside dans les costumes, signés d'Enki Bilal et très clairement retravaillés : les vêtements urbains du clan Montaigu sont mis au goût du jour, les uniformes de la milice des Capulet, dont un très réussi pour Tybalt...

Lire la suite

 


Ballets de Monte-Carlo

16 décembre 2016 : Aleatorio (Création, Jean-Christophe Maillot)

Le mois de décembre est chargé pour les Ballets de Monte-Carlo avec trois rendez-vous successifs. Entre les Imprévus chorégraphiques et la reprise de La Belle, portée par les étoiles du Bolchoï, place à la création 2016 de Jean-Christophe Maillot, Aleatorio. Le spectacle est volontairement proposé sans programme, pour éviter toutes notes d'intention, qui rappelleraient la genèse de la création, et altéreraient ainsi la vision ex nihilo de la pièce, qui semble bien être la meilleure façon de recevoir la proposition, la plus personnelle, la plus libérée de l'influence de la connaissance du procédé créatif...

Lire la suite

 


Ballet du Capitole de Toulouse

15 décembre 2016 : soirée Maguy Marin / Kader Belarbi au Théâtre Garonne

C’est un spectacle de reprise que nous propose le Ballet du Capitole en ce mois de décembre, mais ces reprises s’inscrivent dans une conquête délibérée de nouveaux lieux de représentation. Après l’église Saint-Pierre des Cuisines la saison dernière, nous dirigeons nos pas de l'autre côté du fleuve vers le théâtre Garonne. Installé dans une ancienne station de pompage des eaux de la Garonne, en aval du centre-ville, ce théâtre dispose dans ses différents bâtiments, vidés des vannes et turbines, de plusieurs salles à scénographie modulable...

Lire la suite

 


Théâtre de la Ville (Paris) - Programmation délocalisée

05 décembre 2016 : Until the Lions, d'Akram Khan, à la Grande Halle de la Villette

«Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur». Ce proverbe des Igbos du Nigéria, plus connus pour leurs masques que pour leurs danses, est, raccourci en Until The Lions, le titre de la création 2016 d'Akram Khan pour sa compagnie, même s'il est impossible de faire abstraction de son autre pièce majeure de l'année : la recréation de Giselle pour l'English National Ballet...

Lire la suite

 


Théâtre de la Ville (Paris) - Programmation délocalisée

02 décembre 2016 : Trois Grandes Fugues (Childs / Marin / Keersmaeker) par le Ballet de l'Opéra de Lyon à la MAC-Créteil

Le Festival d'Automne, consacré cette année à Lucinda Childs, se poursuit avec le deuxième programme du Ballet de l'Opéra de Lyon au Théâtre de la Ville, délocalisé pour l'occasion à la MAC Créteil. Il s'agit ici, après la reprise de Dance, d'une création sur la Grande Fugue en si bémol de Beethoven, associée à deux pièces sur cette même musique, entrées au répertoire du Ballet de Lyon en 2006 et signées de deux autres chorégraphes féminines, Anne Teresa de Keersmaeker et Maguy Marin...

Lire la suite

 


Ballet Preljocaj

29 novembre 2016 : La Fresque (Angelin Preljocaj) à l'Opéra royal de Versailles

Fidèle à une compagnie qui lui a assuré de belles «Nuits de l'Orangerie», l'Opéra de Versailles invite le Ballet Preljocaj pour l'avant-première francilienne de sa dernière création, La Fresque. Sous-titrée L'Extraordinaire Aventure, cette pièce est une œuvre de commande, dont l'objet est de réaliser un ballet pour «tout public», comme l'a expliqué Angelin Preljocaj dans une conférence publique introductive à la première. Aux inquiétudes que peut susciter cet objectif en termes de qualité, il détaille métaphoriquement son souhait de «non pas abaisser le bas, mais abaisser le haut». Comprendre là qu'il a travaillé à ne pas perdre en qualité, mais qu'il s'est fixé comme but de rendre la chorégraphie plus accessible...

Lire la suite

 


Cinéma : Polina, Danser sa vie, un film de Valérie Müller et Angelin Preljocaj

16 novembre 2016 : Polina, de Valérie Müller et Angelin Preljocaj d'après la BD de Bastien Vivès

Déjà annoncé pour l'automne 2015, Polina, l'adaptation d'une bande dessinée à succès de Bastien Vivès parue en 2011, sort  finalement en salle le 16 novembre 2016. Co-réalisé par la cinéaste Valérie Müller et le chorégraphe Angelin Preljocaj, ce long-métrage fait appel à plusieurs stars du grand écran et de la danse, telles Juliette Binoche et Jérémie Bélingard. Mais ce sont les débuts cinématographiques de la jeune ballerine russe Anastasia Shevtsova dans le rôle-titre qui ont retenu toute l'attention des médias...

Lire la suite

 


Ballet National de Bordeaux

07 novembre 2016 :La Tempête, de Mauricio Wainrot, au Grand Théâtre de Bordeaux

Macbeth, Othello…, user du répertoire lyrique aurait été chose aisée pour commémorer les quatre cents ans de la mort de William Shakespeare. C’est toutefois à la compagnie de ballet que revient, à Bordeaux, cette prérogative. Celle-ci inaugure ainsi la saison chorégraphique avec La Tempête, nouvelle collaboration avec le chorégraphe argentin Mauricio Wainrot, qui venait tout juste de clore la saison précédente avec Le Messie. Sa composition autour de l’œuvre shakespearienne a été créée en 2006 pour le ballet contemporain du théâtre San Martin...

Lire la suite

 


Ballet du Mariinsky

30 octobre 2016 : Le Corsaire au Mariinsky II (Saint-Pétersbourg)

Une tournée du Mariinsky  en Chine, donc , cela permet certes de voir beaucoup Olessia Novikova à la maison (après Chopiniana et Giselle en octobre, on pourra la voir dans La Sylphide et La Fontaine de Bakhchissarai début novembre, avant qu'elle ne reprenne Anna Karénine et à nouveau Giselle un peu plus tard dans le mois), mais c'est aussi la garantie de représentations beaucoup plus «plan-plan», pour ne pas dire médiocres, avec des distributions résolument inégales...

Lire la suite

 


Ballet du Mariinsky / Académie Vaganova

29 octobre 2016 : Gala de remise des prix du concours Vaganova au Mariinsky

On ne le sait peut-être pas, mais des artistes du calibre d'Ouliana Lopatkina, Svetlana Zakharova, Olessia Novikova, Evguénia Obraztsova, Léonide Sarafanov ou Vladimir Shklyarov – pour n'en citer que quelques-uns – ont jadis, à l'aube de leur carrière frémissante, été couronnés au Prix Vaganova. Fondé en 1988, un temps fondu et remplacé par le Grand Prix du Mikhailovsky, ce Prix, dans son esprit et ses modalités originels, n'avait pas eu lieu depuis dix ans. Dans le sillage de la médiatisation nouvelle de l'Académie de Ballet Russe – du nom d'Agrippina Vaganova...

Lire la suite

 


Ballet du Mariinsky

28 octobre 2016 : Giselle au Mariinsky (Saint-Pétersbourg)

A Saint-Pétersbourg, le balletomane n'a, pour satisfaire ses envies - forcément insatiables -, que l'embarras du choix. Grâce au système, strict, de l'alternance qui sévit encore dans ses théâtres, il est ainsi possible, chaque soir ou presque (les salles font en général relâche le lundi), de voir un spectacle différent - au Mariinsky ou ailleurs. Un séjour de courte durée a du reste pour avantage d'épargner au spectateur de passage la routine que fait naître inévitablement, sur le long terme, un tel système, aux antipodes de la loi commerciale...

Lire la suite

 


Ballet du Bolchoï

26 et 27 octobre 2016 : La Bayadère (Youri Grigorovitch) au Bolchoï  (Moscou)

Difficile d'échapper aux hyperboles, quand ce n'est pas aux formules ampoulées, dès lors qu'il est question du Bolchoï : la tournée estivale à Londres fut évidemment triomphale, enflammant soir après soir critiques et balletomanes, et la rentrée, ouverte sur une série de représentations de Don Quichotte, forcément spectaculaire, avec notamment le retour au répertoire de L'Age d'or  filmé pour l'occasion , prélude à une saison qui doit célébrer, lors d'un festival de près de deux mois (en janvier-février 2017), les 90 ans de la figure tutélaire du théâtre  et son génie résolument imprenable : Youri Grigorovitch...

Lire la suite

 


Ballet du Capitole de Toulouse

23 octobre 2016 : Le Corsaire (Kader Belarbi) au Théâtre du Capitole (reprise)

Le Corsaire signé Belarbi est devenu en peu de temps un must du Ballet du Capitole. Ce ballet en deux grands actes, très demandé à l’occasion des tournées, présenté même en Chine, a été aussi diffusé à la télévision et commercialisé en DVD. Il était donc judicieux de le proposer à nouveau à son public toulousain, trois ans après sa création. Le public, ancien ou nouveau, s’est d’ailleurs pressé en nombre au Théâtre du Capitole pour cette reprise, y compris dans les places à visibilité réduite des balcons de côté. Succès mérité...

Lire la suite

 


Théâtre National de Chaillot

07 octobre 2016 :Volver de Jean-Claude Gallotta, au Théâtre de Chaillot (Paris)

L'association entre la chanteuse Olivia Ruiz et le chorégraphe Jean-Claude Gallotta pour une co-création faisait figure d'événement du début de saison à Chaillot avec treize dates au programme, après sa création à la Biennale de Lyon. La rencontre entre les deux artistes est née en 2013, lors d'une reprise de L'Amour Sorcier par le chorégraphe : la chanteuse tenait là le rôle de Candelas, et sa prestation fut saluée par la critique tant sur le plan vocal, que pour celui de l'interprétation et de la danse...

Lire la suite

 


Staatsballett Berlin

07 octobre 2016 : Casse-Noisette (Nacho Duato) à la Deutsche Oper de Berlin

Première nouvelle pièce de la saison pour le Staatsballett de Berlin, un peu en avance en ce début d'octobre : Casse-Noisette, dans la chorégraphie de Nacho Duato, créé au Théâtre Mikhailovsky en décembre 2013. Le public présent le soir de la première a reçu très chaleureusement cette entrée au répertoire, version épurée d'une œuvre incontournable. Avant de commenter le spectacle, arrêtons-nous sur la mobilisation d'une partie du public...

Lire la suite

 


Théâtre de la Ville (Paris) - Programmation délocalisée

04 octobre 2016 : Available Light, de Lucinda Childs, au Théâtre du Châtelet

L'automne prend à Paris les nuances de la danse de Lucinda Childs, à qui le Festival d'Automne consacre un portrait au travers de cinq programmes et d'une exposition. Trois d'entre eux font partie de la saison du Théâtre de la Ville : après la présentation de la recréation de Dance par le Ballet de l'Opéra de Lyon, c'est au tour de la Lucinda Childs Dance Company de proposer une deuxième oeuvre phare de la chorégraphe américaine, Available Light...

Lire la suite

 


Théâtre National de Chaillot

23 septembre 2016 : Now, de Carolyn Carlson, au Théâtre de Chaillot (Paris)

Des danseurs en costumes sombres, des danseuses en robes imprimées, une porte-fenêtre qui marche toute seule et derrière laquelle une femme parle en italien, un homme qui harangue le public en anglais ou en français à côté d'un couple assis à une petite table ronde : Oui, nous sommes bien chez ...Carolyn Carlson pour la rentrée de Chaillot... Pour fêter la fin de sa résidence, le théâtre choisi de lui dire au revoir en lui offrant le spectacle inaugural de saison, et choisit pour cela de proposer la reprise de Now, créé ici-même il y a deux ans. Sur la période la chorégraphe y aura créé deux spectacles et offerts quelques solos...

Lire la suite

 


Staatsballett Berlin

23 septembre 2016 : Vielfältigkeit. Formen von Stille und Leere (Nacho Duato) à la Komische Oper de Berlin

Le Staatsballett de Berlin fait, depuis quelques semaines déjà, la une des pages culturelles : les danseurs de la compagnie ont entrepris de faire valoir leur travail. Ils font entendre leur voix, trouvant des relais parmi les journalistes et sur les réseaux sociaux. Malgré ce contexte qui complique certainement leur quotidien, les danseurs distribués dans cette reprise de Multiplicité. Formes du silence et du vide ont enthousiasmé leur public ce vendredi...

Lire la suite

 


Cinéma : La danseuse, la vie de Loïe Füller et Isadora Duncan rêvée par Stéphanie Di Giusto

18 jseptembre 2016 : La Danseuse, un film de Stéphanie Di Giusto

Présenté au Festival de Cannes 2016 dans la sélection «Un certain regard», le film de Stéphanie di Giusto retrace le destin de Loïe Fuller, célèbre danseuse du début du XXème siècle, rapidement occultée par Isadora Duncan. Porté par un casting impeccable, La Danseuse est pleine de qualités, malgré un scénario parfois trop académique...

Lire la suite

 


Le L.A. Dance Project (Benjamin Millepied) au Théâtre des Champs-Élysées

15 septembre 2016 : Forsythe, Graham, Peck, Millepied au Théâtre des Champs-Èlysées

La première soirée TranscenDanses de la saison au Théâtre des Champs-Élysées invitait le L.A. Dance Project pour un programme mixte composé de trois pièces de chorégraphes américains, précédant une création de son directeur Benjamin Millepied. Si la compagnie fondée en 2012 à Los Angeles se veut un collectif créatif, elle n'en demeure pas moins centrée sur les pièces de son fondateur et, pour élargir son répertoire, elle va plutôt puiser dans l'histoire des États-Unis...

Lire la suite

 


Livres : Agnès Letestu / Gérard Mannoni : Danseuse étoile

15 jseptembre 2016 : Danseuse étoile : propos sur la danse - Agnès Letestu / Gérard Mannoni

Après les deux documentaires de Marlène Ionesco qui retraçaient son parcours (Regard sur une Étoile, 2005 et L'Apogée d'une Étoile, 2013), Agnès Letestu revient cette fois-ci sous la forme littéraire, en collaboration avec Gérard Mannoni, critique chorégraphique. Publié chez Buchet Chastel, Agnès Letestu, danseuse Étoile propose une plongée au cœur du ballet de l'Opéra de Paris à travers les yeux de celle qui a contribué à son rayonnement, jusqu'à ses adieux en octobre 2013...

Lire la suite

 


Théâtre de la Ville (Paris) - Programmation délocalisée

03 septembre 2016 : Viktor, de Pina Bausch, au Théâtre du Châtelet

Rentrée en fanfare au Théâtre du Châtelet pour l'ouverture de la saison du Théâtre de la Ville, avec Viktor, de Pina Bausch, présenté par le Tanztheater Wuppertal. Cette délocalisation était habituelle ces dernières saisons, mais deux pièces étaient alors présentées, plutôt en clôture d'ailleurs, l'une provenant de la période phare du Tanztheater, l'autre plus récente, issue du cycle des pièces dites "voyageuses". En cette saison itinérante, pour cause de travaux entraînant la proche fermeture de la Ville, puis celle du Châtelet, une seule pièce est au programme...

Lire la suite

 


Ballets de Monte-Carlo

28 juillet 2016 : Roméo et Juliette (Jean-Christophe Maillot)

Deuxième partie du diptyque "L'été danse" aux Ballets de Monte-Carlo avec la reprise de Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot pour finir la saison par un double anniversaire : celui des 30 ans de la compagnie et celui des 20 ans de la pièce. Et la célébration aurait pu être triple si les danseurs de la compagnie étaient organisés en grades, car la représentation du 28 juillet aurait certainement été une soirée à nomination pour l'anglaise Anna Blackwell dans le rôle-titre...

Lire la suite

 


Stuttgarter Ballett

22 juillet 2016 : Onéguine (John Cranko) au Ballet de Stuttgart

Soirée internationale à Stuttgart : si les ballettomanes et critiques du monde entier étaient venus depuis le début de la semaine festivalière des 20 ans de direction de Reid Anderson, cet Onéguine est encore plus international. On entend parler anglais, russe, français, et bien sûr coréen autant qu’allemand : c’est que cette soirée constitue aussi les adieux officiels à Stuttgart de l’étoile Sue Jin Kang, membre de la troupe depuis 1986, et première soliste depuis 1997, au tout début de l’ère Anderson...

Lire la suite

 


Ballets de Monte-Carlo

21 juillet 2016 : L'Enfant et les sortilèges (Verbruggen) / Le Baiser de la fée (Varnava)

"L'été danse" aux Ballets de Monte-Carlo au travers de deux programmes rapprochés en cette fin juillet, toujours dans le cadre du trentième anniversaire de la compagnie, dont le premier proposait le 21 deux créations, confiées à Jeroen Verbruggen avec L'Enfant et les Sortilèges et à Vladimir Varnava avec Le Baiser de la Fée, avant une reprise de Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot...

Lire la suite

 


Stuttgarter Ballett

21 juillet 2016 : La Mégère apprivoisée (John Cranko) au Ballet de Stuttgart

La Mégère apprivoisée est une des pièces maîtresses du répertoire du Ballet de Stuttgart, mais c’est aussi, il faut bien le dire, le moins aimé des trois grands ballets de Cranko. Sans doute, les perruques, les mets en pur plastiques, certains éléments de décor ont beaucoup vieilli ; mais la fusion entre la danse néo-classique et la comédie que Cranko réussit reste irrésistible. La manière dont la querelle qui constitue le premier pas de deux entre les futurs époux se transforme progressivement du slapstick à la danse pure est un modèle d’intelligence de la scène...

Lire la suite

 


Stuttgarter Ballett

20 juillet 2016 : Roméo et Juliette (John Cranko) au Ballet de Stuttgart

Il suffit de voir Alicia Amatriain aux saluts, et tout est dit : le spectacle est fini, mais le visage est marqué, comme figé dans l’ultime douleur de Juliette, et les larmes coulent encore cinq bonnes minutes après le début des applaudissements. On a beau avoir vu peut-être trop souvent ce Roméo et Juliette de Cranko, cette soirée estivale restera dans les mémoires du public. Peut-être, à vrai dire, cette Juliette ne serait pas du goût de tout le monde...

Lire la suite

 


Stuttgarter Ballett

19 juillet 2016 : soirée Forsythe / Goecke / Scholz au Ballet de Stuttgart

Au commencement était la musique. Ou la danse, on ne sait pas très bien (demandez à Molière). Le programme proposé par le Ballet de Stuttgart pour la première grande soirée de sa semaine festivalière pourrait être interprété sous cet angle, chacune des trois pièces au programme ayant leur propre vision de la question. Chez Forsythe, la musique s’appelle presque toujours Thom Willems. Dans The Second detail, créée en 1991 pour le Ballet National du Canada, la danse est certainement première...

Lire la suite

 


Stuttgarter Ballett

18 juillet 2016 : Skizzen (Esquisses) - Vingt ans de créations au Ballet de Stuttgart

Peut-on résumer en une soirée vingt ans de création au Ballet de Stuttgart? C’est ce qu’ose Reid Anderson pour fêter les vingt ans de sa direction. Le saint fondateur John Cranko a laissé à sa troupe trois grands ballets narratifs, qu’on reverra plus tard dans cette semaine festivalière, et toute une série de pièces les plus diverses ; mais ce qui reste de lui, c’est tout autant la génération de chorégraphes qu’il a contribué à faire émerger à partir de Stuttgart, dont les plus éminents sont certainement John Neumeier, William Forsythe et Jiři Kylián...

Lire la suite

 


Hamburger Ballett-Tage 2016

17 juillet 2016 : 42ème Gala Nijinsky à la Staatsoper de Hambourg 

Le gala Nijinsky marque traditionnellement la fin de la saison hambourgeoise et du marathon épique des Ballett-Tage. Le format en demeure, d'une année sur l'autre, inchangé : cinq heures – a minima – de spectacle à la composition savamment calculée, trois actes déclinant une suite de morceaux choisis présentés et éclairés par le maître lui-même, le tout dans une ambiance à la fois cultivée et bon enfant, bien moins mondaine qu'on pourrait le craindre. Pur festin balletomaniaque, accommodé à la sauce – riche mais jamais indigeste – neumeierienne, la soirée renoue avec un certain art du temps perdu, à tout le moins avec un temps où l'on savait prendre son temps...

Lire la suite

 


Hamburger Ballett-Tage 2016

16 juillet 2016 : Giselle (John Neumeier) à la Staatsoper de Hambourg

Après Duse le 15 juillet, Giselle nous ramène, le lendemain, dans des terres familières. La production actuelle du ballet de Hambourg, montée en 2000, en collaboration avec Natalia Makarova, n'a du reste, pour être neuve, rien de bien radical. Neumeier a toujours aimé revisiter le grand répertoire classique ou néo-classique et longue est la liste des ballets qu'il s'est attaché ainsi à remonter, toute sa carrière durant. Sa Giselle n'est toutefois ni une relecture complète, comme peut l'être son Lac des Cygnes (dont le titre, Illusionen – Wie Schwanensee, revendique la mise à distance de l'original), ni une version chorégraphique nouvelle...

Lire la suite

 


Hamburger Ballett-Tage 2016

15 juillet 2016 : Duse (John Neumeier) à la Staatsoper de Hambourg

Le chiffre a tout de même de quoi impressionner. Depuis quarante-deux ans, chaque saison de ballet à Hambourg se termine invariablement par un festival chorégraphique – les Hamburger Ballet-Tage (autrement dit, les Journées de Ballet de Hambourg) – qui donne subrepticement à cette métropole du nord de l'Allemagne des airs discrets de Saint-Pétersbourg des temps modernes. Initié par John Neumeier en 1975, ce festival s'ouvre traditionnellement sur une création du maître – cette année Turangalîla, sur la partition d'Olivier Messiaen, déjà exploitée par Maurice Béjart - et propose chaque soir, deux semaines durant, un ballet différent, tiré du vaste répertoire de la compagnie...

Lire la suite

 


Ballet National de Bordeaux

19 juin 2016 : reprise du Messie, de Mauricio Wainrot, au Grand Théâtre de Bordeaux

C’est en regroupant l’ensemble de ses forces que le l’Opéra National de Bordeaux a choisi de clore cette saison au Grand Théâtre. Danseurs, instrumentistes et choristes, soutenus par les solistes de la Royal Academy of Music, se sont réunis pour une nouvelle reprise du Messie de Mauricio Wainrot. C’est sur le célèbre oratorio homonyme de G.F. Haendel que le chorégraphe argentin a composé un grand ballet choral à l’esthétique néoclassique en demi-pointes...

Lire la suite

 


Ballet du Capitole de Toulouse

08 & 11 juin 2016 : Paquita (Vinogradov) / L'Oiseau de feu (Béjart) à la Halle aux grains

Quand Kader Belarbi reprogramma le divertissement de Paquita, deux ans après sa mise au répertoire du Ballet du Capitole, c'était avec l'idée bien arrêtée de confronter le plus  régulièrement possible ses danseurs à la grande technique académique. En effet, cette technique si particulière, qui se perpétue depuis plusieurs siècles dans les écoles de danse, ne prend tout son sens que lorsqu'elle est en représentation, et c'est devant devant le public que se mesurent l'assurance, la précision, la capacité de se projeter, les progrès d'une compagnie...

Lire la suite

 


Compagnie Hofesh Shechter - Théâtre de la Ville (Paris)

04 juin 2016 : barbarians, de Hofesh Shechter, au Théâtre de la Ville (Paris)

Début Juin la compagnie de Hofesh Shechter était pour la sixième fois l'hôte du Théâtre de la Ville pour y présenter barbarians, une création de 2015 pour les Berliner Festspiele. Ce n'est pas la dernière œuvre en date du chorégraphe car il a récemment créé Clowns pour le Nederlands Dans Theater en mars de cette année, mais barbarians était une commande du Théâtre de la Ville, il était donc logique qu'elle y soit présentée au cours de la saison, d'autant qu'en 2017 La Ville, délocalisée à la Villette, aura la primeur de sa création 2017...

Lire la suite